Slogan

Association Régionale de Formation de l'Artisanat du Bâtiment

Fil d'ariane

Vous êtes ici :

ActualitésPourquoi habiliter son personnel aux risques électriques ?

AlaUne #11 - C'est une obligation de former son personnel mais il y a d'autres avantages...

Pourquoi habiliter son personnel aux risques électriques ?

Edité le : 30/03/2020

Les risques électriques, le danger le plus imprévisible

Les risques électriques… un danger inodore, invisible et inaudible ! Ce n’est pas celui qui provoque le plus d’accidents (17 % des accidents du travail sont des chutes de hauteur en 2017 - Source Ameli) mais il est de celui qui provoque le plus d’accidents graves ou mortels. Le risque de mortalité dans ce domaine est 15 fois supérieur aux accidents de travail tous secteurs confondus (Source OPPBTP).

En effet, 0,7 % des accidents dus à l’électricité sont mortels contre 0,08 % pour l’ensemble des risques (Source CNAMTS 2010). Force est de constater que les artisans électriciens y sont confrontés quotidiennement et savent que ce danger perfide leur demande de s’en méfier, de respecter les règles de sécurité et d’être très vigilant car tous les chantiers sont différents avec des caractéristiques singulières.

Mais une autre question se pose… Est-ce que les autres corps de métiers sont soumis à ces mêmes risques ? Eh bien oui !

Quelques exemples afin de rendre cela plus concret en fonction de différents corps d’état :

Les menuisiers :

Ils réalisent des raccordements sur des installations électriques (volets roulants, automatismes…) et utilisent des machines électroportatives (perceuse, ponceuse, scie sauteuse, raboteuse, défonceuse).

Les peintres, les plaquistes et les plâtriers :

Ils travaillent à proximité du réseau électrique (tableau électrique, chaudière, point lumineux, pieuvre électrique…) ou interviennent légèrement sur le réseau électrique (démontage de prises, débranchement de radiateurs…) et utilisent également de machines électroportatives.

Les plombiers-chauffagiste :

Ils raccordent des chauffe-eau, convecteurs ou chaudières sur la boîte de dérivation, etc.

Le + :
Former ses salariés aux risques électriques permet aux chefs d’entreprise d’établir une habilitation pour se conformer :

1 • à la R4544-10 du Code du Travail (décret n°2010-1118 du 22/09/2010).
2 • aux exigences des compagnies d’assurances pour couvrir les sinistres qui pourraient être liés aux défauts de l’installation électrique.
3 • plus d’autonomie et de polyvalence dans l’exécution des travaux : gain de temps et d’argent.
4 • aux exigences de partenaires potentiels : GSB, appel d’offres publics ou privés.

Témoignage Eric Allaire

La mise en pratique pour des mises en situation réelle : Pour un apprentissage optimal, la formation se veut concrète sur 2 jours. Les participants (es) utiliseront : 

• Des maquettes pédagogiques,
• Des outils isolants : tournevis, pince à dénuder, condamnateur d’installation, vérificateur d’absence de tension…),
• Des équipements de protection individuelle (gants, casques, lunettes).

Pour en savoir plus, nous contacter : contact@arfab.fr ou au 05 17 74 12 73,

Cela vous permettra de positionner efficacement vos salariés sur la formation dont ils ont besoin et vous gérant(e), vous délivrerez par la suite, l'habilitation nécessaire aux risques electriques.


 

Autres articles