Slogan

Association Régionale de Formation de l'Artisanat du Bâtiment

Fil d'ariane

Vous êtes ici :

ActualitésLes risques liés aux travaux en hauteur

Reportage #4 - 2ème cause d'accidents graves et mortels

Les risques liés aux travaux en hauteur

Edité le : 18/03/2020

L’invincibilité ça n’existe pas !


On ne cesse de le répéter mais les chutes de hauteur représentent la 2ème cause d’accidents graves et mortels liés au travail et plus de 10% des accidents de travail avec arrêt ont la même cause. De nombreux travailleurs y sont exposés et dans tous les secteurs d’activité, mais, c’est dans le BTP que l’on en constate la plus forte proportion et les conséquences les plus graves.

Ces chutes peuvent survenir notamment lors de situations à risque de travail en hauteur, situations pour lesquelles les salariés sont plus ou moins protégés, formés et informés. Parfois moins que plus…

C’est la raison pour laquelle nous mettons en valeur la dernière session de formation qui a eu lieu avec nos Partenaires : la CAPEB Deux-Sèvres et l’OPPBTP. *

Pendant ces 2 jours de formation, les participants ont pu évaluer les différentes situations de travail en hauteur, déterminer toutes les composantes à l’origine des accidents afin de les minimiser, connaître les équipements de protection individuels ou collectifs nécessaires et à adapter en fonction des travaux à risque.

Mais surtout, ils ont participé activement à différentes mises en situation en pratiquant !

Qui est concerné par les travaux en hauteur ?


Cela concerne TOUS les acteurs de la situation de travail, mais elle doit être menée par l’employeur qui se doit de protéger ses salariés par tous les moyens possibles.

Se former, c’est prévenir les risques…

∞ Pour le salarié, c'est éviter une incapacité temporaire (IT) comme un bras cassé ou une incapacité permanente (IP) comme un bras coupé,
voir le décès…

∞ Pour le chef d’entreprise, c’est éviter le coût d’un accident du travail qui selon sa catégorie aura un impact financier différent pour l’entreprise. Pour ex : un accident de travail sans arrêt de travail ou avec un arrêt de moins de 4 jours, le coût moyen pour l’entreprise du BTP est de 371€. En revanche, si on part à l’autre extrémité du tableau présent dans l’arrêté du 1er décembre 2015 fixant les coûts moyens des catégories d’incapacité temporaire et permanente. Une incapacité permanente de plus de 40% ou un décès va coûter jusqu’à 422 617€ à l’entreprise du BTP.


N’attendez plus pour sensibiliser votre personnel !

Voici les prochaines sessions 

Autres articles